DON

< retour aux articles

Journée Class Gift du 9 décembre 2022

Publié le

19 Déc 2022

Six mois après le lancement du Class Gift des promotions 1982, 1992, 2002 et 2012, les alumni étaient conviés sur le campus de l’ISAE-SUPAERO pour une journée de rencontres autour du projet Défi Mermoz. L’occasion pour les promotions d’organiser une Table Ronde centrée sur la décarbonation de l’aviation et de rencontrer les élèves du campus.

 

Visite du campus, conférences et soirée festive

Les alumni des promotions « en 2 » étaient conviés dès 13h30 pour assister à une visite de trois lieux du campus faite par des étudiants. Un parcours de visites qui a permis de redécouvrir les résidences étudiantes rénovées, la toute nouvelle Aérothèque Marie Marvingt inaugurée il y a seulement quelques mois, ainsi que le FabLab du campus appelé InnovSpace et inauguré fin 2020.

Après la visite, les alumni se sont dirigés vers l’amphi 2 afin d’assister à la présentation du Défi Mermoz par Jean-Marc Moschetta, professeur d’aérodynamique à l’ISAE-SUPAERO. Projet phare de la stratégie de l’ISAE-SUPAERO à la pointe de la recherche sur la décarbonation, le Défi Mermoz consiste à traverser l’Atlantique Sud selon la route historique de Jean Mermoz (mai 1930) avec un drone électrique. Au-delà du challenge technique qui consiste à concevoir et réaliser un drone à hydrogène de moins de 25kg, l’enjeu de cette aventure est de faire face aux défis environnementaux adressés à la filière aéronautique pour promouvoir une aviation plus propre.

L’introduction à la conférence a été réalisée par Christian Bachellerie, S 1992, VP of exploration à Daher Aerospace, avec ces mots :

« Si les grandes entreprises du secteur se lancent dans des travaux de R&T pharaoniques, qui sont indispensables pour maintenir le niveau de sécurité des vols auxquels nous sommes habitués, le secteur de l’aviation générale, qui représente quand même 80% du parc mondial d’aéronefs, est incapable de faire de même pour des raisons évidentes. Ces entreprises de taille plus modeste se concentrent sur les solutions de court terme, mais pour ce qui concerne le moyen et le long terme, elles ont besoin que la communauté scientifique au sens large développe et mette à disposition les bases de connaissances nécessaires pour concevoir et certifier les futurs aéronefs avec un niveau de dépense acceptable et dans des plannings maitrisés.

Et c’est exactement ce que fait l’ISAE-SUPAERO avec le Défi Mermoz, en travaillant sur ce vol autonome de longue élongation qui utilise de l’hydrogène liquide comme carburant. »

« Aujourd’hui, si personne ne remet en cause les vertus du transport aérien, les étudiants de l’école, comme la plupart des jeunes adultes de leur génération, sont inquiets des menaces qui pèsent sur notre avenir commun, au point que certains questionnent leur vocation d’ingénieurs en aéronautique. Les plus combatifs réclament de jouer dès maintenant un rôle actif dans la transition du secteur, sans attendre que nous leur cédions la place au cours de la prochaine décennie.

Le Défi Mermoz est à mon sens une des meilleures réponses que peut leur offrir l’école, en les invitant à devenir contributeurs à leur échelle et de façon concrète aux grandes manœuvres conduites par leurs ainés.

Nous avons besoin d’eux à nos côtés, nous avons besoin qu’ils se retroussent les manches pour relever les défis techniques qui sont devant nous, et nous avons besoin qu’ils s’investissent pour inventer le transport aérien de demain, et c’est bien à nous les anciens de les y encourager. »

Jean-Marc Moschetta, associé à Nikola Gavrilovic, chercheur à l’ISAE-SUPAERO, a rappelé qu’un flux d’étudiants de l’ISAE-SUPAERO travaille aussi sur le drone, faisant de ce projet un véritable projet d’intelligence collective à l’Institut.

Une collation conviviale était organisée par les étudiants non loin de l’amphi afin de prendre un moment pour échanger sur le projet du Class Gift.

La Table Ronde, un moment phare de la journée

Sur le thème de de la décarbonation et de l’intelligence collective, la Table Ronde a été organisée par le parrain de Class Gift de la promotion 1992, Gil Teissier et Frédéric Barthe S1992 qui été à l’animation. Merci à Stéphane AMANT S1998, Christian BACHELLERIE S1992, Bertrand Olivier DUCREUX S1992, Christian GAUTHIER S1992, Jean-Baptiste JARIN, Laurent JOLY E1994, Isabelle LACAZE S1993, Emmanuel REMY S1992 pour leur participation en tant qu’intervenants.

Décomposée en deux sessions distinctes, la Table Ronde a rassemblé plus de 200 personnes dans un amphi 2 plein, ainsi qu’en ligne et dans l’amphi 3. L’assemblée composée d’alumni mais aussi d’étudiants, doctorants, enseignants-chercheurs et personnels de l’ISAE-SUPAERO a pu échanger directement avec les intervenants lors des questions / réponses et du temps de pause mis en place entre les deux sessions. Guillaume Faury, CEO d’Airbus et S 1992, convié par ses camarades, a également participé à ces échanges conviviaux et enrichissants. 

La Fanfare de l’ISAE-SUPAERO a conduit les alumni en musique jusqu’au foyer de la Maison Des Elèves afin de continuer les échanges de manière informelle et de profiter d’une soirée festive organisée par les étudiants.

Un grand merci à tous les alumni qui ont organisé et participé à cette après-midi de rencontres, ainsi qu’aux étudiants impliqués dans la coordination et l’animation.

Cette demi-journée a permis de montrer que l’intelligence collective peut apporter des solutions, comme c’est le cas avec le projet Défi Mermoz qu’il est encore possible de soutenir via le Class Gift des promotions 1982, 1992, 2002 et 2012 auquel tout le monde peut participer !

📷 Toutes les photos de l’événement ici !

Je soutiens moi aussi le Défi Mermoz via le Class Gift

Crédit photo : Louis Derigon / ISAE-SUPAERO